Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La sélection

Recherche Sur Le Blog

Gratuit aujourd'hui

15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 20:48

En rentrant du travail, vous vous installez devant la télévision et, automatiquement, la lumière décline, les volets se ferment, et le chauffage se met en marche. Un rêve ? Non ! La domotique !

Jusqu’alors, la domotique semblait plutôt à la portée des spécialistes et des bricoleurs que des particuliers. Avec son logiciel Ex-Domus, la société Digital Home Concept aimerait bien changer tout cela, et étendre la domotique au grand public.

Dans le cadre de sa campagne de promotion, Digital Home Concept propose une version gratuite de son produit, ainsi que deux versions payantes baptisées Premium et Professionnelle. Comment cela fonctionne-t-il ? Il « suffit » de relier vos appareils électriques à un boîtier vendu dans le commerce, puis de vous placer devant votre ordinateur – équipé de Windows XP - via Media Center, et le tour est joué ! Une interface graphique vous permet alors de configurer l’ensemble et, dans les versions payantes, de mettre au point des séquences de commandes automatiques, comme mettre l’alarme et les caméras en route, fermer les rideaux et éteindre toutes les lumières à votre départ de la maison.

Petit bonus : vous pourrez également contrôler vos installations depuis votre PDA. Par contre, quand votre ordinateur tombera en panne, reprendre les bons réflexes risque d’être plus difficile que prévu !

source: futurasciences

Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 22:40

Vous avez oublié votre ordinateur portable dans le train, ou on vous l’a dérobé pendant votre pause déjeuner ? Les informations qu’il contient sont confidentielles ? Pas d’inquiétude ! Everdream se charge de tout !

Votre ordinateur portable a été volé ?
Pas d'inquiétude, vos données s'autodétruiront à la prochaine connexion !

Heureusement pour vous, il y a de fortes chances pour que votre voleur se connecte à Internet depuis votre ordinateur, et de plus grandes chances encore pour qu’il regrette amèrement ce choix. En effet, dès que votre matériel se trouvera connecté à la Toile, le petit logiciel Theft Recovery Managed Service entra automatiquement en communication avec le Centre de Contrôle d’Everdream (ECC), qui agira en fonction des options que vous aurez souscrits : cryptage instantané ou suppression complète de vos données.

Votre voleur – industriel ? - se mordra les doigts de voir vos fichiers effacés ou vos tableaux de nombres traduits en hiéroglyphes. Mais il ne sera pas encore au bout de ses peines, car Theft Recovery Managed Service se chargera également de transmettre à l’ECC un maximum d’informations relatives au réseau qu’il utilise, simplifiant sa localisation par les autorités.

Dans son communiqué, paru en ligne le 11 avril, Everdream annonce que son nouveau service permettra aux entreprises de sécuriser leurs informations stratégiques, et d’empêcher les personnes non autorisées d’accéder à leurs réseaux intranet.

Le contenu de votre ordinateur sera soustrait aux regards indiscrets et, en théorie, les informations cryptées ou effacées pourront être récupérées par la suite, via un système de points de sauvegarde.

Donc, si votre entreprise a recours à ce service, vous ne pourrez plus arguer de la perte de votre portable et de vos fichiers pour ne pas assurer votre présentation programmée à 14h. Malheureusement, Everdream a pensé à tout !

source futura sciences

Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 21:30
gps_skoda.jpgLe GPS, comment ça marche ?
C’est l’accessoire le plus à la mode chez les automobilistes. Sans jamais se tromper, les récepteurs GPS vous indiquent la route à haute voix, repèrent la station d’essence la plus proche ou vous signalent les radars automatiques. Systèmes autonomes, PDA ou téléphones avec GPS intégré, les modèles se sont multipliés ces derniers mois. Premier prix aux alentours de 100 euros.
Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 22:38
Pas besoin de clavier pour prendre sa carte orange au guichet automatique, paramétrer son GPS ou utiliser son agenda électronique : il suffit de toucher l'écran. Comment ça marche ? Tout dépend de la technique : trois exemples.

Un écran tactile est un périphérique informatique qui cumule les fonctions d'affichage d'un écran (pour l'affichage) et d'une souris (pour le pointage).

Sur un écran à technologie résistive, l'impact du doigt ou du stylet met en contact deux conducteurs et fait circuler un courant.
Animation © Tactyl-services.com

Il existe pas un mais plusieurs types d'écran tactile, suivant l'usage que l'on veut en faire : la technologie résistive est pratique pour une utilisation privée. Les technologies à infra rouge ou capacitives projetées sont, elles, adaptées à un usage public.

Résistive : toucher crée une tension

La première, la résistive, est la plus économique et la plus simple. Mais ces écrans tactiles ont aussi la durée de vie la plus courte avec un nombre d'impact maximum de 1 à 10 millions.

Les écrans ? Il s'agit d'un empilement de couches dont deux sont conductrices et séparées par une couche d'isolant. Ces couches sont encadrées par deux barres horizontales, et deux barres verticales. Le tout est recouvert d'un produit augmentant la dureté de la surface et résistant aux rayures causées par un stylet par exemple.

Lorsque l'écran est touché, les deux films conducteurs se mettent en contact : un courant peut alors circuler. L'appareil applique alors successivement un voltage aux barres verticales puis horizontales, et mesure la tension entre le point d'impact et chacune des barres. Les tensions ainsi mesurées sont proportionnelles sur chaque axe à la position de l'impact sur l'écran et les coordonnées du toucher sont transmises au système selon sa résolution.

 

Sur Sur un écran à technologie infrarouge, l'impact du doigt ou du stylet interrompt le chemin des rayons lumineux.Animation © Tactyl-services.com

Infra rouge : toucher crée une ombre

Les dalles tactiles infrarouges, enfin, sont très résistantes, notamment au vandalisme. Comme la technologie tactile infrarouge n'a besoin d'aucun support pour fonctionner, il n'y pas d'usure mécanique.

Comment ça marche ? Une dalle tactile infrarouge n'est pas un écran mais un cadre où sont installés des émetteurs et des récepteurs infrarouges. La dalle de verre, donc, n'intervient pas dans la fonction tactile. Elle est fixée sur la partie inférieure du cadre tactile.

Lors d'un impact, les émetteurs et récepteurs infrarouges créent un maillage lumineux, mais invisible à l'intérieur du cadre (zone active). Lorsque l'utilisateur touche la dalle, il interrompt le faisceau lumineux. Les récepteurs privés de lumière infrarouge détectent le point d'impact et transmettent les coordonnées X et Y au contrôleur.

Contrairement aux autres technologies tactiles, les coordonnées sont acquises avant que l'utilisateur ne touche la dalle de verre à une distance d'environ 2mm.

Capacitive : toucher crée un manque

Dans les systèmes capacitifs, une couche qui accumule les charges est placée sur la plaque de verre du moniteur. Lorsque l'usager touche la plaque avec son doigt, certaines de ces charges lui sont transférées. Les charges qui quittent la plaque capacitive créent un manque qui est mesurable. Un capteur dans chacun des coins de la plaque, détermine les coordonnées du point touché. L'inconvénient, c'est que l'on ne peut pas s'en servir avec des gants ! Ces écrans peuvent être utilisés pour les PDA ou les GPS par exemple.

Mais il y a mieux : la technologie capacitive projetée. Le principe est le même que pour le capacitif sauf qu'il n'est plus besoin de toucher la dalle tactile pour créer le "manque" de charges. L'avantage, c'est que l'on peut recouvrir ces dalles tactiles par un écran de verre blindé, très résistant. C'est à coup sûr de cette façon que vous prenez vos billets de train sur les billetteries automatiques.

Et ce n'est pas tout : arrive sur le marché un nouveau type d'écran tactile, crée par la société TouchKO, et capable d'être commandé dans l'air à 15 cm de distance ! Celui là, il n'a de tactile que le nom...

source l'internaute

Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 11:59

Les diodes électroluminescentes organiques (OLED), sont une technologie récente utilisée dans les affichages lumineux des téléphones cellulaires et sont en développement pour les affichages de plus grande dimension tels que les écrans de télévision plats.

La fabrication de diodes électroluminescentes organiques souples pourrait s’avérer intéressante – papier électronique par exemple – mais elle a été freinée jusqu'à ce jour par la fragilité de la mince couche d’oxyde d’indium-étain qui sert d’électrode transparente. Les chercheurs du Regroupement Québécois sur les Matériaux de Pointe (RQMP) ont trouvé une solution publiée dans le numéro électronique de mai d’Applied Physics Letters.

« Les diodes électroluminescentes organiques sont une technologie prometteuse pour la fabrication d’écrans plats de grande dimension à faible coût et de textiles luminescents », explique Richard Martel, professeur au département de chimie de l’Université de Montréal. « À l’aide de nanotubes de carbone, une nanostructure en forme de tube très conductrice et souple, on peut produire des feuilles minces de l’ordre de quelques dixièmes de nanomètres d’épaisseur grâce à un procédé semblable à la fabrication du papier. Ces feuilles conservent la conductivité et la souplesse des nanotubes de carbone et sont assez minces pour être transparentes. »

Grâce au procédé de fabrication qu’ils ont mis au point, les chercheurs ont réussi à produire des diodes électroluminescentes organiques de haute performance sur ce nouveau matériau. Dans leur publication, ils identifient des paramètres qui pourraient être optimisés afin d’améliorer davantage la performance de leur concept. « En plus d’être souples, les feuilles de nanotubes de carbone présentent un certain nombre de caractéristiques qui permettraient de remplacer les oxydes conducteurs transparents utilisés actuellement dans des dispositifs d’affichage et d’éclairage, précise Carla Aguirre, auteur principal et diplômée de l’École Polytechnique, affiliée à l’Université de Montréal. En utilisant un traitement chimique approprié, elles pourraient en principe remplacer les électrodes de métal afin de fabriquer des diodes électroluminescentes organiques qui émettraient de la lumière des deux côtés. »

Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 00:00

Si la vidéo ne s'affiche pas, il vous manque peut-être le lecteur
flash 8. Pour le télécharger, cliquer ici, puis rafraîchir la page.


  La télé HD, bientôt dans votre salon

Depuis le temps qu’on l’attendait, la voilà enfin. La télévision haute définition fait ses débuts en France au mois de février, sur le bouquet satellite de TPS. Quant aux écrans plats HD Ready, ils n’ont jamais été aussi abordables. Mais les contenus, eux, sont encore rares. Alors faut-il craquer maintenant pour la HD ?

A lire aussi

Profil bas pour la haute-définition sur ADSL
Haute-définition : méfiez-vous des imitations !
Passer à la HD sur son micro
Comment ça marche la haute-définition

 
Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 22:59
Un nouveau CD-R a été annoncé : le Scratch-Less Disc. Sa particularité est d'être inrayable. D'un part grâce à une technologie de type Super Hard Coat développé par TDK et d'autre part grâce à deux petites astuces techniques qui le distinguent des DVD et CD vierges inrayables qu'on trouve déjà sur le marché et qui se contentent de la technologie précitée.

La première astuce est la présence de petits picots sur les bords de la partie lisible du CD-R qui l'empêchent de toucher la surface sur laquelle le disque est posé. D'après le constructeur ces picots sont totalement compatibles avec les caddys de tous les lecteurs CD du marché, PC ou hi-fi. Ensuite, le disque est bisauté sur la tranche afin que sa prise en main soit plus aisée et évite les frottements lorsqu'on récupère le disque.

Histoire de rassurer le consommateur et de montrer que le fabricant croit dur comme fer à sa technologie, ces CD-R sont garantis 25 ans. Les prix sont les suivants :

X5 - 8,90 Euro -X10 _16,90 Euro _X 20 - 32,90 Euro_Spindle X20 - 29,90 Euro_Spindle X40 - 58,90 Euro

Une société américaine propose des disques ''inrayables'' et à durée de vie allongée grâce à une technologie similaire au Super Hard Coat de TDK.  dans quelle mesure ces CD-R pouvaient éviter les catastrophes souvent dues à notre négligence et à la fragilité légendaire des CD?
 
Les premiers CD-R inrayables ont été montrés il y a deux ans par TDK avec sa technologie Super Hard Coat. Aujourd’hui, c’est au tour du Scratch-Less Disc de faire son apparition. Son principe est assez simple et s’oriente autour de deux idées principales.

Tout d’abord, la partie inscriptible du CD-R est recouverte par une couche à base de polymères extrêmement résistants développée par General Electric sous le nom de OM1000. Ce polymère n’est pas seulement résistant, il a aussi l’avantage de ne pas créer d’interférence avec le laser, ce qui permet une lecture et une gravure théoriquement sans encombre. L’intérêt pour le disque est que cette couche se raye beaucoup moins facilement que celle des CD-R classiques. Grâce à cette couche, le fait de poser le disque sur sa partie gravée est donc bien moins grave que sur nos CD habituels.

De plus, le Scratch-Less Disc comporte deux petites astuces techniques qui le distinguent des CD-R de TDK que l’on a déjà pu voir en petites quantités auparavant. Le bord des CD-R est en effet parsemé de petites bosses appelées Aero Bumps. Elles créent une protection supplémentaire puisque lorsque le CD est posé sur sa partie gravée, celle-ci ne touche pas directement la surface sur laquelle le disque est posé. D’après le fabricant, ces petites bosses ne posent aucun problème de compatibilité avec les graveurs et lecteurs PC ou Hi-fi, ce que nous avons pu vérifier (sur lecteurs PC, platines de salon et CD voiture type slot-in). Enfin, les bords du CD-R sont biseautés afin de permettre une meilleure prise en main sans avoir à le faire glisser pour l’attraper.

Repost 0
Published by gigi - dans MULTIMEDIA
commenter cet article