Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La sélection

Recherche Sur Le Blog

Gratuit aujourd'hui

25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 00:00
 
World Wind est un logiciel gratuit d’imagerie satellite. Il est mis à la disposition du public par la NASA et bénéficie de plusieurs bases de données d’images exploitées et produites par l’administration spatiale américaine. World Wind offre principalement des images de Blue Marble, le premier projet global d’imagerie satellite, ainsi que du programme LandSat 7 et de l’USGS. Son interface se présente à peu prés comme celle de Google Earth mais en un peu plus dépouillé. Le déplacement s’effectue via la souris et chaque mouvement donne une inertie à la terre si l’on ne clique pas sur le globe pour l'arrêter. On notera qu’il est possible de désactiver cette inertie qui est certes amusante mais parfois ennuyeuse lorsqu’on recherche un endroit précis.

Une multitude de sources d’images à sélectionner manuellement

La richesse de World Wind est aussi son principal défaut. Alors que Google Earth n’offre par défaut que les meilleures images satellites disponibles dans sa banque, World Wind propose de multiples sources qu’il faudra sélectionner ou non. La majorité des sources hautes définitions se trouvent sur le territoire américain et le reste de la planète est couvert de façon très approximative. Au gré de sa navigation il faudra donc essayer d’avoir sélectionné un maximum de sources simultanées afin d’espérer obtenir des images correctes. On notera que certaines sources semblent incompatibles entre elles et s’annulent mutuellement, ce qui complique un peu la tache de l’utilisateur. D'autres sont par contre particulièrement intéressantes, comme la couverture météo mondiale du Naval Research Lab de Monterey avec la couverture nuageuse ou la température.

 

De nombreux modules d’information

On citera aussi le module Rapid Fire Modis qui indique en temps réel la présence d’incendies, de tempêtes, de volcans en éruption ou d’inondations (là encore à 95% sur le territoire US). World Wind permet aussi de télécharger des animations comme le rétrécissement de la mer d’Aral vu par satellite de 1973 à 2002 par exemple. On notera que pour beaucoup de zones, notamment en Afrique et en Asie, les noms des régions et des territoires sont assez inexacts, tant par leur orthographe que par leur positionnement sur le globe.

World Wind est intéressant sur plusieurs points d’aspects scientifiques mais son ergonomie est fastidieuse et la qualité de ses banques d’images est moindre que celles de Google Earth.

Le site de World Wind : http://worldwind.arc.nasa.gov

Repost 0
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 21:49
Google propose depuis aujourd'hui un outil en ligne permettant de créer des pages web. Cet éditeur HTML muni d'une interface WYSIWYG, baptisé "Google Page Creator", permet de créer des pages pour un site web sans aucune connaissance technique. Pour l'utiliser, il est nécessaire d'avoir un compte Google et une adresse Gmail. Chaque utilisateur a accès à 100 Mo de stockage pour ses pages sans aucune restriction de bande passante, ce qui devrait suffire pour bon nombre de sites web persos, voire professionnels. Ces sites seront bien entendu indexés par le moteur de recherche. Bref, un outil intéressant pour créer des sites simples et statiques. A noter qu’on peut aussi se servir des 100 Mo pour héberger des images et des fichiers de toutes tailles. via abondance.com ANNULé

NOUVEAU LIEN
Repost 0
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 18:20
La tour Eiffel comme si vous y étiez  pyramides d'Egypte
cliquez sur l'image

CHOIX PARMI UNE TRENTAINE DE LIEUX  à choisir dans la liste
bougez votre souris pour vous déplacer

 

Repost 0
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 20:30
faites le test:
faites le test :  

essayez de copier le mouton sur votre disque dur en faisant -clic droit -enregistrer l'image sous" (ou de la copier sur votre blog), allez voir dans vos document,le resultat est "surprenant"!

l'astuce c'est de mettre deux photos.Une qui sera la bonne et qui se verra, la deuxième qui sera transparente par dessus la première.En cas de "copie" ce ne sera que la photo transparente qui sera copiée !!! Maintenant cela sera plus dur de faire du copier coller

 
attention cette astuce ne fonctionne qu'avec internet explorer  
le code a placer en mode source  
<DIV align=center>
<DIV style="WIDTH: 400px; HEIGHT: 300px">
<IMG style="FILTER: alpha(opacity=100, finishOpacity=0,style=0); WIDTH: 400px; HEIGHT: 305px" src="
ADRESSE DE LA PHOTO A PROTEGER
" align=right>

<IMG style="FILTER: alpha(opacity=0, finishOpacity=0,style=0); WIDTH: 400px; HEIGHT: 305px" src="ADRESSE DE LA PHOTO COPIEE
" align=right>
</DIV></DIV>
 
   A vous d'adapter les valeurs de WIDHT et HEIGHT dans votre code, afin de mettre les photos à la grandeur voulue.
 
Repost 0
18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 22:09
source : la D.H. (18/01/2006)
"Alex Tew avait eu l'idée du siecle: vendre à des annonceurs une page composée d'un million de pixels  (1 dollar par pixel)

LONDRES A peine millionnaire, Alex Tew, un jeune étudiant britannique qui a gagné une fortune en vendant les pixels (points de couleur sur un écran) de sa page internet, a été victime de maîtres-chanteurs qui ont piraté son site. Le FBI américain et le National Hi-Tech Crime Unit (NHTCU) britannique sont sur l'affaire, et tous deux estiment que les pirates informatiques se trouvent probablement en Russie, ont rapporté mercredi le Financial Times et la BBC.

Alex Tew avait récemment attiré l'attention des médias après avoir eu l'idée de vendre comme surface publicitaire, à qui voudrait, sa propre page internet, divisée en carrés de 10 pixels sur 10, à 1 dollar le pixel. La page étant composée d'un million de pixels, il l'a baptisée la "page à un million de dollars" ("milliondollarhomepage.com"), et contre toute attente, les pixels d'Alex Tew se sont vendus comme des petits pains, donnant des idées aux pirates.

Le 7 janvier, alors que le jeune homme s'apprêtait à devenir millionnaire en vendant ses derniers pixels, il a reçu un premier courrier électronique lui réclamant 5.000 dollars, faute de quoi il serait la cible d'une attaque pirate. Puis un deuxième courrier qui lui réclamait cette fois 50.000 dollars. Alex Tew n'a pas réagi, mais le lendemain, son site était en panne.

Depuis le site fonctionne de nouveau sans problèmes après l'intervention de la société qui l'héberge. Pour échapper aux pirates à l'avenir, Alex Tew pense offrir à cette dernière gratuitement des pixels de sa page en échange d'une protection permanente. "

Repost 0
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 00:11

www.bing.com/maps

Microsoft a mis à jour son outil de vues par satellite. Le sien ne se présente pas sous la forme d'un logiciel à télécharger, mais d'un site web. Dessus certaines images sont encore plus impressionnantes que celles de Google Earth. Mais surtout cet outil propose un outil inédit extrêmement impressionnant : le Bird's Eye, une vue d'avion à basse altitude des bâtiments avec un niveau de détail jamais atteint. Et l'on peut zoomer très, très près !

Les trois vues proposées d'un même lieu : plan, satellite, avion

En plus d'une page dédiée à Live Local, l'article "La terre vue de l'Espace" a été enrichi des vues Live Local du cimetière d'avions à Tucson, du chantier Ground Zero sur l'emplacement des tours jumelles à New York, d'une photo très détaillée de la Statue de la Liberté et de plusieurs vues de Washington. 

voir aussi flash earth

  vision horizontale

voir:  aussi google maps     Nasa Worlwind

Microsoft proposait auparavant un service d’imagerie et de cartographie aérienne et satellite via MSN Virtual Earth, mais ce dernier n’était ni très convivial ni très pratique à utiliser, et surtout très axé sur les USA. Avec Live Local, Microsoft propose un service encore incomplet mais tout bonnement inédit : des vues avec un niveau de zoom inédit baptisées Bird's Eye.

En dehors de cette option, Live Local est pour l’instant toujours très centré sur le territoire US. Néanmoins, il a vocation d’offrir à terme une couverture très détaillée d’un grand nombre de pays. Cet outil en ligne (ce n'est pas un logiciel à télécharger, mais un site web à consulter) se présente sous la forme classique d’une mappemonde à plat et propose par défaut deux types de vue : cartographie routière ou vue aérienne. Ces dernières peuvent être des vues satellite ou des vues prises d’avion. Le détail des cartes est excellent et les prises de vue sont très détaillées sur le territoire US. On apprécie de plus de pouvoir se déplacer rapidement en mode cartographique pour trouver facilement un endroit puis ensuite alterner avec la vue aérienne qui a le mérite de conserver un minimum d’informations géographiques et politiques afin de s’y retrouver.

vision horizontale

Bird's Eye : bientôt en France aussi

Mais l’outil le plus puissant et le plus innovant de Live Local est le Bird’s eye, comprenez la vue d’oiseau en français. Dans les villes couvertes (12 pour le moment, d'autres arriveront dans le courant de l'année, puis cela s'ouvrira à la France – les accords ont été signés), le site propose une troisième vue avec deux niveaux de zooms très élevés qui permet de localiser n’importe quel magasin par exemple.

 

Trois vues d'un même lieu, le casino Paris à Las vegas

Le niveau de zoom a volontairement été limité afin qu’on ne puisse pas reconnaître une personne ou lire une plaque minéralogique. L’avantage de Local Live, c’est qu’il est également utilisable comme une sorte de super "pages jaunes" visuel. Il suffit de se mettre en vue aérienne au dessus d’un quartier et de taper pizzeria pour que le site vous liste les pizzerias de la carte en cours, avec adresse et numéro de téléphone. Si vous avez fait votre choix, vous pouvez ajouter la pizzeria dans le "scratchpad" et par exemple demander à Live Local de vous dresser un itinéraire complet pour aller au restaurant depuis chez vous.

Comme vous pouvez le voir sur ces images, les prises de vues offertes tant par le mode aérien que le mode bird’s eye sont tout simplement stupéfiantes. L’intérêt du mode bird’s eye ne réside pas uniquement dans sa précision mais aussi du fait de l’angle des prises de vue qui permet une visualisation beaucoup plus explicite.

 

Lexington

 

Seattle

 

Central Park
source les numeriques

Bird’s Eye
 
 
 
Le mode Bird’s Eye, bien que limité à une douzaine de ville des USA, est particulièrement fascinant. Il a été obtenu grâce à des images prises d’avions sous un angle de 45 degrés. L’avion dispose de 4 appareils qui fonctionnent en même temps et permettent une couverture complète. Le mode s’avère particulièrement intéressant pour retrouver un commerce ou un immeuble car il pourra vous le montrer directement ainsi que ses alentours.

Microsoft a prévu une couverture beaucoup plus vaste pour le lancement du projet qui n’en est pour l’instant qu’au stade de bêta. Le mode aérien couvre déjà une bonne partie du monde avec une résolution très correcte.

Repost 0