Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La sélection

Recherche Sur Le Blog

Gratuit aujourd'hui

4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 19:35
le film l'aile ou la cuisse est un film français de Claude Zidi sorti en 1976.

Charles Duchemin, le directeur d'un guide gastronomique mondialement connu, qui a l'habitude de visiter incognito les restaurants de l'Hexagone sous les déguisements les plus divers, vient d'être élu à l'Académie française. Il décide alors de prendre sa retraite dès la parution de la dernière édition de son guide et prépare donc son fils Gérard à prendre sa succession. Cependant, ce dernier n'est guère passionné par le monde des affaires et anime en cachette une petite troupe de cirque, sa véritable passion

extrait

  Louis de Funès & Michel Drucker - Les Rendez-Vous du Dimanche (TF1 | 76', 78, 79')
 
Louis de Funes
 
De Funès : 100 ans de rire - en streaming sur D8
Repost 0
Published by gigi - dans Films-Cinéma
commenter cet article
9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 19:12

Warner utilisera Bit Torrent pour distribuer ses films. Evidemment pas gratuitement, les films seront vendus, mais ils seront téléchargeables en utilisant la technologie peer-to-peer du logiciel Bit Torrent.

Jusqu'à présent décriés et souvent poursuivis par les studios américains, les logiciels de partage de fichiers en peer-to-peer ont maintenant leurs faveurs... Il semble que Warner ait enfin compris tous les bénéfices à en tirer. En effet, pour vendre ses films sur internet, pas forcément besoin de mettre en place d'énormes plate-formes de téléchargement coûteuses en bande passante, à mettre en place et à maintenir. Il suffit de s'appuyer sur les réseaux peer to peer "gratuits" et déjà en place. De plus, celà permet de concurrencer directement le téléchargement illégal des mêmes films. Un peu comme si Lacoste installait du jour au lendemain un magasin à chaque coin de trottoir où se trouve un vendeur de contrefaçon à bas prix.

Les films seront distribués sous forme de fichier protégé par DRM. Il faudra donc payer pour pouvoir le regarder, soit le prix du DVD pour les films qui viennent de sortir, ou environ 1 dollar pour une émission de télévision.
C'est encore cher, mais c'est un premier pas. Le client recherchant tel ou tel film récent avec son logiciel Bit Torrent aura enfin le choix: télécharger une copie gratuite mais illégale, ou payer pour une copie légale à la qualité garantie.

Malheureusement l'ouverture d'esprit de Warner n'est pas complète: le prix est encore bien trop élevé, et la protection par DRM ne se limite pas à "film payé = film acquis". Le film ne sera en effet visible que sur l'ordinateur qui a téléchargé.

La prochaine leçon pour les studios sera donc de comprendre que les clients veulent acheter en téléchargement comme ils achetaient un CD audio auparavant. On pouvait le copier sur une cassette pour l'écouter sur son walkman, dans sa voiture, etc. Aujourd'hui on veut pouvoir copier un fichier acheté (film, morceau de musique) sur le support de son choix: lecteur MP3, gravage sur DVD pour le passer sur une platine de salon, etc.

En bridant les possibilités de copie et d'utilisation, Warner continuera de perdre des clients, qui vont s'habituer toujours plus à télécharger les mêmes fichiers en version gratuite et illégale mais répondant aux besoins non comblés par les studios: disponible rapidement après la sortie d'un film, utilisable sur le support de son choix.

Repost 0
Published by gigi - dans Films-Cinéma
commenter cet article
29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 23:25

 

 
 

 

Quand les boutiques Brice s'attaquent à «Brice de Nice»

20060811.jpgLes producteurs du film «Brice de Nice» condamnés pour contrefaçon de marque. 

RIEN ne semblait pouvoir atteindre Brice de Nice. Le film, sorti en janvier 2005, avait rencontré un succès inespéré. Avec plus de 4 millions d'entrées, il se situait juste après les énormes machines américaines Star Wars et Harry Potter. Les producteurs du film avaient même été autorisés par Nike à imprimer son emblématique virgule - mais à l'envers - sur le tee-shirt jaune du héros. Le groupe américain avait longuement jaugé la nouvelle virgule et finalement décidé qu'elle constituait un clin d'oeil à la leur, presque un hommage. Tout se déroulait donc comme dans un rêve. 

 Mais voilà qu'un beau jour d'avril, les producteurs apprennent que des poursuites pour contrefaçon sont engagées contre eux. La virgule de Nike n'est pas concernée, la couleur jaune n'est pas déposable... C'est en réalité une entreprise de prêt-à-porter dont les magasins sont situés dans des galeries commerciales qui réclame justice. Elle s'appelle Brice et s'offusque que son nom ait pu être utilisé sans avoir été consultée. Elle demande que Mandarin, la société de production, ne puisse plus user du nom Brice sur ses tee-shirts ou son site Internet. L'entreprise va plus loin encore en faisant remarquer que son magasin de Nice pourrait souffrir de l'existence du site bricedenice.com.  

Bref, Brice estime avoir le monopole de Brice et accuse ni plus ni moins Mandarin de contrefaçon. Au passage, elle lui réclame 150 000 euros de dommages et intérêts, 200 euros par infraction constatée et 10 000 euros par jour jusqu'à ce que Mandarin ait cessé complètement d'utiliser la marque Brice.  
 
Tee-shirt Brice ou tee-shirt de Brice
 
Le coup est rude. L'avocat de Mandarin, Marc Schuler, du cabinet Taylor Wessing, se demande alors comment un prénom pourrait être déposé et donc protégé comme une marque... À la mi-juillet, les juges parisiens lui ont donné raison sur ce point. Mais ils ont quand même condamné Mandarin à verser 14 000 euros à Brice.  
 

La raison n'est pas banale. Sur le site du film, un slogan a posé problème aux magistrats : « N'oublie jamais de porter ton tee-shirt Brice avant de brancher une nana. » Et là, on ne plaisante plus avec le droit. Mandarin aurait pu écrire « ton tee-shirt de Brice » mais pas « ton tee-shirt Brice ». Car un vêtement Brice est la propriété de la marque du même nom. En termes juridiques, cela s'appelle de la contrefaçon par reproduction. Et c'est à ce titre que Brice de Nice a finalement été condamné.

 En revanche, Mandarin a parfaitement le droit de continuer à exploiter le prénom Brice. Car selon les juges, aucune confusion n'est possible aux yeux des consommateurs. D'une part parce que les vêtements classiques commercialisés par Brice ne sont en rien comparables avec les tee-shirts exclusivement jaunes du personnage du film. En outre, les tee-shirts Brice de Nice ne sont disponibles que sur Internet alors que Brice est vendu dans des magasins en dur. L'infraction de contrefaçon par imitation n'a donc pas été retenue. Autrement dit, Mandarin va pouvoir continuer à exploiter son filon. On chuchote même qu'un Brice 2 serait en préparation...

 

source: le figaro

Repost 0
Published by gigi - dans Films-Cinéma
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 12:43

un avion s'est glissé dans le film Troie avec Brad Pitt avion-troie-brad-pitt-film.jpg

avion-film-troie-brad-pitt.jpg

pleins feux sur "Troie", le péplum VIP où les armures s'entrechoquent... et les gaffes s'accumulent
    autres faux raccords
right-arrow-icon.png icon_048-copie-2.png Films - Cinéma
Repost 0
Published by gigi - dans Films-Cinéma
commenter cet article
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 00:00

Vol 93 bande annonce
Repost 0
Published by gigi - dans Films-Cinéma
commenter cet article
2 janvier 2006 1 02 /01 /janvier /2006 19:07
Laurel et hardy: les rois du gag - videos comiques (gratuit)Laurel et hardy: les rois du gag - videos comiques (gratuit)
 

imaginary soup scene

 voir aussi: Charlie Chaplin

14 layer novisible voir d'autres videos de Laurel & Hardy

 

clic
Repost 0
Published by gigi - dans Films-Cinéma
commenter cet article